Le samedi 15 juillet, c’était le coup d’envoi de la 35e édition du festival Juste Pour Rire. Quoi de mieux que de retrouver Mario Tessier sur la scène Loto-Québec pour nous faire rire ainsi que de « briser nos tympans » avec son sketch karaoké.

À son arrivée sur la scène, Mario Tessier était très heureux à l’idée de présenter un spectacle extérieur durant le festival Juste pour Rire. Après tout, ce n’est pas chaque humoriste qui peut se vanter d’avoir présenté un spectacle sur la rue Ste-Catherine.

À ce propos, l’ancien membre du duo Les Grandes Gueules a raconté sa première expérience lors de son adolescence. Évidemment, il n’a pas passé sous silence les fameux bars de danseuses qu’on retrouve presqu’à chaque kilomètre carré. Mais, est-ce que c’est son premier endroit qu’il a mis les pieds sur l’incontournable plaque tournante montréalaise? Malheureusement non !

Globalement, Mario Tessier a présenté un excellent spectacle léger et interactif. Mais pour être honnête, ça pris quelques gags avant que le public embarque dans son univers. Pour « le mettre dans sa poche », il a dû parler de quelque chose de plus intime et très personnel… Vous voyez probablement où je veux en venir!

En fait, l’humoriste-animateur a présenté une version écourtée de son premier one-man show Seul comme un grand. Un spectacle qui met en valeur ses qualités de conteur de sa propre vie en passant, entre autres, de son enfance, à son adolescence, à sa première rencontre avec José Gaudet et à son séjour parmi les Forces canadiennes.

Pour conclure son spectacle, Mario Tessier a avoué qu’il rêvait de devenir un chanteur. Pourquoi? Parce qu’il désirait que des femmes lancent leurs bobettes sur la scène. En espérant que son rêve se réalise, il a interprété quelques chansons tels que Sex Bomb (de Tom Jones). Pauvre lui, aucun sous-vêtement a été propulsé durant sa performance. La foule s’est plutôt amusés avec les commentaires qu’on retrouvait sur un grand écran à ses côtés qui se moquaient de sa performance musicale tels qu’on pouvait se transpercer nos tympans.