Les plaines d’Abraham ont été envahies encore une fois pour un spectacle qu’on disait phénoménal, et c’est vraiment ce qui s’est passé avec Metallica. Il faut dire que la formation californienne était extrêmement attendue et a livré la marchandise!

On se demandait si le public allait revivre la même folie qu’en 2011. Selon certains observateurs, ce n’était pas aussi intense, mais les premières chansons ont prouvé hors de tout doute que les gens n’étaient pas venus pour rien ! The Ecstasy of Gold, une chanson de Ennio Morricone pour la trame du film Le Bon, La Brute et le Truand de Sergio Leone, a été jouée en ouverture et a fait exploser les plaines d’Abraham.

Le départ étant donné, nous avons eu droit à une longue suite de succès dont Fuel, The Unforgiven, Sad But True, One, Master of Puppets sans oublier les classiques Nothing Else Matters et Enter Sandman.

Metallica01

Humbles comme jamais

Les membres de Metallica aiment le Québec et ça s’entend. Ils se font toujours un plaisir de nous rappeler comment ils sont contents de venir jouer dans la capitale ! Et cette fois-ci n’a pas fait exception. « Nous sommes extrêmement contents d’être ici », a lancé le leader de la formation James Hetfield. Évidemment, la réponse ne s’est pas fait attendre.

Sur la plan scénique, le quatuor américain en a mis plein la gueule : des lasers, de la pyrotechnie, des feux d’artifice et des vidéos projetées. Bref, tout pour épater la galerie. Et franchement, le public a raffolé de toutes ses pétarades et autres folies.

Sur Now That We’re Dead, les musiciens se sont partagés chacun un immense tambour. Ce moment était très cool et a été fortement apprécié des festivaliers. Ça brisait le rythme, mais d’une façon positive. Ça donnait un caractère dynamique à la prestation ! C’était vraiment un moment magique qu’on voulait qui ne s’arrête jamais !

Metallica04

Bien sûr, Metallica n’allait pas quitter Québec, sans lui donner les hits qu’il l’a rendu populaire. De Sad But True en passant par Nothing Else Matters, les fans du groupe ont été comblés sur toute la ligne.

Seek and Destroy nous a bien fait rire quand on a vu apparaître sur un écran géant le billet du premier spectacle de Metallica donné dans la capitale-nationale en 1985 à la salle Albert-Rousseau. C’était plutôt amusant (et même surprenant) de voir que le prix à l’époque était seulement de… 15 $.

En rappel, Nothing Else Matter et Enter Sandman ont ravivé la foule en lui rappelant sûrement de beaux souvenirs ! Pour ceux qui ont raté le spectacle, vous pouvez reprendre le 19 juillet au parc Jean-Drapeau à Montréal.

Vous pouvez participer à notre concours pour gagner votre paire de billets

Metallica03

Liste des chansons de la soirée

Hardwired
Atlas, Rise!
For Whom the Bell Tolls
Fuel
The Unforgiven
Now That We’re Dead
Moth Into Flame
Harvester of Sorrow
Welcome Home (Sanitarium)
Whiplash
Sad but True
One
Master of Puppets
Fade to Black
Seek & Destroy

En rappel :

Fight Fire With Fire
Nothing Else Matters
Enter Sandman

Crédit photo :  Jeff Yeager/Site Web officiel